Corossol

Sommaire

L'aspect extérieur du corossol, bien que peu engageant, révèle pourtant, une fois débarrassé de sa coque épineuse, un goût délicieux et des bienfaits insoupçonnés.

Le corossol, fruit du corossolier (Annona muricata), pousse essentiellement en Afrique, Amérique et Asie. De la famille des Annonaceae, il est un lointain cousin de l’ananas dont il n’a pour ressemblance qu’une écorce en écailles.

Le graviola, qui peut aisément atteindre 80 centimètres de longueur, pèse jusqu’à 2 kilos. Fruit exotique à chair tendre et sucrée, le corossol se compose d’une coque épaisse, verte et hérissée d’épines molles, de pulpe claire et de gros grains noirs toxiques.

Le point sur le goût du fruit de l’Annona muricata, mais aussi sur son utilisation et ses propriétés dans ce guide afin de vous aider à vous faire un avis !

Corossol : de grands atouts nutritionnels

Le corossol est un fruit très apprécié pour son goût, mais également pour ses grandes qualités nutritionnelles.

Le fruit de l’Annona muricata contient en effet de grandes quantités de :

  • Vitamine C ;
  • Vitamines B1 et B2 ;
  • Calcium et magnésium ;
  • Fer, phosphore et potassium ;
  • Des fibres

Gorgé d’eau, le corossol est un excellent diurétique. De plus, sa richesse en fibres en fait un fruit efficace pour le transit.

À noter : le corossol et ses sucres naturels font de lui un composant de choix dans la fabrication de glaces et de sorbets, dans les pays asiatiques essentiellement. Il entre également dans la composition de jus de fruits, réputés très rafraîchissants et bons pour la santé.

1001 bienfaits du corossol

Dans l’Annona, tout s’utilise, de la pulpe à l’écorce du fruit, des feuilles aux graines. Il offre en effet de multiples bienfaits pour l’organisme. Il est notamment indiqué :

  • pour apaiser les fièvres ;
  • dans le cas de troubles de l’érection ;
  • pour améliorer la digestion ;
  • afin de calmer les nerfs ;
  • pour lutter contre les insomnies ;
  • en application pour soulager les rhumatismes.

Le graviola permet de faire soi-même des remèdes. La feuille en infusion permet de dissiper des douleurs au foie et à l’estomac, elle améliore la quantité de lait maternel et diminue la fièvre.

Quant aux feuilles macérées, appliquées sur la peau, elles sont promptes à apaiser les douleurs rhumatismales et arthritiques. En clair, ce produit alimentaire est bon pour la santé.

Bon à savoir : les graines de corossol ne sont pas comestibles et s’avèrent même toxiques. Toutefois, déposées sur la peau ou dans des endroits stratégiques de l’habitation, elles se révèlent être d’excellents insecticides !

Pour profiter de ses vertus, le corossol peut se consommer sous forme de complément alimentaire (en comprimés ou en gélules).

Attention, certains prétendent que le graviola permet de réduire les risques de cancer ou de lutter contre les effets secondaires des traitements contre le cancer. À ce jour, selon les professionnels de santé, aucune étude scientifique ne permet de l’attester.

Quelques contre-indications au corossol

Certaines personnes doivent tout de même observer une certaine vigilance quant à la consommation - excessive - de graviola. Sont ainsi concernées :

  • Les femmes enceintes et allaitantes ;
  • Les personnes diabétiques ou au régime.

Bon à savoir : le corossol est riche en glucides et en fructose et possède une importante valeur calorique. Pour cette raison, les personnes diabétiques ne doivent pas consommer à outrance ce fruit exotique. Il peut être judicieux de ne pas consommer de graviola avant d’avoir consulté un médecin pour avoir un avis médical.

Attention aux cas de la maladie de Parkinson

Plusieurs études, menées notamment par des scientifiques américains, ont émis des doutes sur l’éventuelle corrélation entre la consommation importante de feuilles de corossol et la maladie de Parkinson.

En cause, la présence d’alcaloïdes dans les feuilles du fruit. Les études n’ont pas permis d’affirmer cette forte suspicion. Dans le doute, la prudence s’impose et consommer des feuilles de l’Annona doit se faire raisonnablement.

Dans tous les cas, ne démarrez pas un régime de corossol par une consommation soudaine et excessive, sous réserve de diarrhée ou de phénomènes de constipation (le graviola pouvant, selon les organismes, avoir des réactions ambivalentes).

À noter : débutez par un jus ou une portion de fruit tous les 10 jours et augmentez ensuite l’apport de graviola selon vos envies, tout en restant modéré.

Comment se cultive le corossolier ?

L’Annona est un arbre exotique pouvant pousser en pot ou sous serre chauffée. Le diamètre des fruits et leur quantité seront évidemment moindres qu’à l’état naturel et sauvage :

  • Il a besoin, pour s’épanouir et se développer, d’un grand ensoleillement et de fortes chaleurs ;
  • Cet arbre s’acclimate difficilement aux différents climats français et se plaît davantage dans le sud de l’Europe ;
  • Peu gourmand en eau, il apprécie toutefois les sols bien drainés ;
  • Cet arbre tropical peut atteindre 5 à 9 mètres de haut ;
  • La fructification intervient environ 7 à 9 mois après la floraison.

En France, cet arbre peut être cultivé uniquement dans le sud-est et sur l’île de Beauté. Le climat dans ces régions est favorable au développement des fleurs, et donc des fruits de l’Annona muricata.

Pour approfondir le sujet :

En conclusion

  • Le corossol, fruit de l’Annona muricata, est connu pour ses différentes propriétés. Bon pour le corps, il améliore la digestion et apaise les tensions comme de nombreuses plantes.
  • Le corossol est un fruit contenant de la vitamine (C, B1 et B2), du calcium, du magnésium, du fer, du phosphore et du potassium.
  • Le graviola est vendu sous forme de gélules, notamment pour lutter contre l’anxiété ou la fatigue, mais aussi en poudre pour réaliser des tisanes.
  • L’Annona est un arbre exotique de l’ordre des Magnoliales, de la classe des Magnoliopsida, de la sous-classe des Magnoliidae, de la famille des Annonaceae et du genre Annona.

Ces pros peuvent vous aider