6 aliments acides à mieux consommer

Certains aliments ont un pH et un goût acides. Mais, contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas forcément acidifiants pour l'organisme. 

Chez les personnes au métabolisme efficace, ces aliments acides permettent d'alcaliniser l'organisme grâce à leur richesse en minéraux. Chez les personnes qui souffrent de ce que l'on appelle une « faiblesse métabolique face aux acides » (personnes fatiguées, malades, âgées…), ils ont au contraire un effet acidifiant. Zoom sur ces principaux aliments acides, et nos conseils pour bien les consommer.

Le citron

Le citron
© piccaya / Getty Images

Même si son goût est acide en bouche, le citron ne libère aucune acidité chez les personnes ayant un métabolisme efficace. Bien au contraire : son assimilation laisse des résidus alcalins dans l'organisme, comme les carbonates et les bicarbonates.

Rien de tel qu'un jus de citron pour bien démarrer la journée ! Pensez aussi à en ajouter dans tous vos plats : sur un filet de poisson, dans les marinades et les vinaigrettes…

Bon à savoir : la cure de jus de citron est souvent recommandée pour traiter les problèmes d'acidose, c'est-à-dire d'excès d'acide dans l'organisme. Si tel est votre cas, n'hésitez pas à demander conseil à un médecin avant d'entreprendre une telle cure. Le citron peut en effet se révéler acidifiant chez certaines personnes.

Citron

Article

Lire l'article

Le cassis

Le cassis
© katyenka / Getty Images

De manière générale, la plupart des fruits rouges comme le cassis mais aussi les groseilles, les framboises ou les fraises sont acides. Ils ont cependant un effet alcalinisant, à condition d'avoir un système métabolique efficace. 

Sur ce plan, le cassis arrive largement en tête de tous les fruits frais. Il possède en effet un indice PRAL de - 6,5.

Bon à savoir : l'indice PRAL (potential renal acid load) permet de mesurer l'effet acide ou basique d'un aliment sur l'organisme. Un indice positif indique que l'aliment est acidifiant, et un indice négatif que l'aliment est alcalinisant.

Voici les indices PRAL de quelques fruits, classés du plus alcalinisant au moins alcalinisant :

 

La tomate

La tomate
© Renata Gimatova / EyeEm / Getty Images

La tomate est par nature un aliment acide. Mais son effet alcalinisant ou acidifiant dépend de votre métabolisme et de la façon dont vous la consommez ! Voici quelques conseils pour que les tomates n'aient pas un effet acidifiant.

  • Optez pour des tomates bien mûres (de manière générale, moins les fruits sont mûrs, plus ils sont acides).
  • Préférez les tomates fraîches aux tomates transformées (en sauce, en conserve…). Évitez également les tomates confites à l'huile, particulièrement acides.
  • Retirez-en les graines avant de les manger.
  • Consommez-les de préférence crues ou réduisez le temps de cuisson (la cuisson augmente l’acidité de la tomate même si cette cuisson permet de libérer le lycopène très intéressant pour la santé).
  • Associez-les avec des aliments alcalinisants, comme la salade ou les légumes verts par exemple. Vous pouvez aussi y ajouter du bicarbonate de soude après cuisson afin de les basifier.

Les yaourts

Les yaourts
© Maxime MARAIS / CC BY 2.0 / Flickr

Tout comme le citron, les yaourts, dont le goût est naturellement acide, peuvent avoir un effet alcalinisant ou acidifiant selon les personnes. 

Pour éviter l'effet acidifiant, il existe quelques astuces.

  • Préférez les yaourts sans sucre ou peu sucrés aux yaourts très sucrés, particulièrement acides.
  • Consommez-les après un repas riche en produits alcalins, composé par exemple de légumes verts, et non après une assiette de viande et de pâtes par exemple.
  • Le yaourt de soja est une bonne alternative aux produits à base de lait de vache, car il est alcalinisant.
Lire l'article

Le miel

Le miel
© George Doyle / Getty

Le miel est un aliment particulièrement acide (pH de 4). Mais cette acidité est masquée par sa forte teneur en sucre.

Grâce à sa richesse en minéraux, il a un effet alcalinisant chez les personnes en bonne santé. Mais, chez les personnes malades ou fatiguées, il peut avoir un effet acidifiant s'il est consommé en excès et en association avec d'autres aliments acides. 

Pour éviter l'effet acidifiant du miel, évitez donc de le consommer avec des produits laitiers ou du pain. Associez-le plutôt avec des aliments alcalinisants, comme des bananes, des pommes douces… Ou, pourquoi pas, en guise de vinaigrette dans une salade verte.

Consulter la fiche pratique

Le vinaigre

Le vinaigre
© Xavier Cazin / CC BY SA 2.0 / Flickr

Par nature acide (pH compris entre 2 et 3), le vinaigre a pourtant un effet alcalinisant chez les personnes en bonne santé. Le vinaigre de cidre est particulièrement intéressant en raison de sa richesse en acide acétique (entre 5 et 8 %), qui lui confère de nombreuses propriétés santé. 

Il est par ailleurs riche en divers minéraux : phosphore, calcium, magnésium, soufre, fer, fluor… mais surtout potassium (jusqu'à 1 g / L). C'est ce potassium qui joue un rôle clé dans le rétablissement de l'équilibre acido-basique de l'organisme. Alors n'hésitez pas à en consommer tous les jours, par exemple dans vos salades et vos crudités.

Bon à savoir : le vinaigre de cidre peut aussi être pris sous forme de cure, pur ou dilué dans un peu d'eau. C'est un excellent remède naturel pour lutter contre la fatigue, aider à mieux digérer, améliorer la circulation sanguine…

Pages Jaunes vous en dit plus

Notre alimentation moderne est souvent trop riche en aliments acidifiants (viandes, poissons, œufs, fromages, céréales…) et pas assez en aliments alcalinisants (légumes verts ou colorés, pommes de terre…). C'est la source de nombreux troubles, comme la fatigue, les douleurs musculaires, l'hypertension ou encore l'ostéoporose.

Il existe heureusement des astuces pour alcaliniser son organisme et prévenir tous ces troubles. La prise de certains compléments alimentaires comme la levure de bière ou les algues. Consultez notre liste d'aliments alcalins !

Ces pros peuvent vous aider