7 aliments acidifiants à consommer avec modération

Fromages, viandes, sucreries… Autant d'aliments dits acidifiants, car ils ont pour effet, comme leur nom l'indique, d'augmenter l'acidité de l'organisme et de perturber l'équilibre acido-basique essentiel à son bon fonctionnement. 

La surconsommation de ces aliments peut parfois même être à l'origine de nombreux troubles, comme la fatigue, l'ostéoporose, l'hypertension, ou encore les problèmes de sommeil... D'où l'importance, au quotidien, de ne pas trop en abuser. Zoom sur 7 aliments acidifiants à consommer avec modération !

La viande, le poisson et les fruits de mer

La viande, le poisson et les fruits de mer
©  Vincent Tcheng Chang / CC BY 2.0 / Flickr

En raison de leur richesse en protéines, les viandes, le poisson et les fruits de mer sont tous des aliments acidifiants. Les protéines, une fois utilisées par les cellules, fabriquent en effet des substances de dégradation acides, notamment l'acide urique

  • Les viandes les plus acidifiantes sont le veau, la dinde, le poulet et le bœuf.
  • Les poissons les plus acidifiants sont les sardines à l'huile, l'anguille fumée, la truite et le saumon (pour d’autres raisons, il est quoi qu’il en soit conseillé de ne pas en manger plus d’une fois par semaine un poisson gras).
  • Les fruits de mer les plus acidifiants sont le crabe et les moules.

Bon à savoir : l'excès d'acide urique dans l'organisme peut entraîner des troubles, tels que la goutte, les douleurs articulaires ou les calculs rénaux.

Lire l'article

Les œufs

Les œufs
©  Yohann Aberkane / CC BY NC DN 2.0 / Flickr

Avec un indice PRAL de 7,2, l'œuf de poule est un aliment globalement acidifiant. Mais il faut noter que le jaune (indice 23,3) est beaucoup plus acidifiant que le blanc (indice 1,1). 

Mieux vaut donc consommer de préférence le blanc que le jaune. Dans une omelette par exemple, mettez 1 jaune pour 2 ou 3 blancs. Elle sera d'autant plus légère !

Bon à savoir : l'indice PRAL mesure le potentiel acidifiant ou alcalinisant d'un aliment. Un indice négatif indique que l'aliment est alcalinisant, un indice positif indique que l'aliment est acidifiant. Plus le chiffre est élevé (au-dessus ou en dessous de zéro), plus l'aliment est acidifiant/ alcalinisant.

Lire l'article

Les céréales

Les céréales
© Amelia Crook CC BY / Flickr

Qu'elles soient raffinées ou non, les céréales sont toutes considérées comme acidifiantes pour l'organisme ; tout comme d'ailleurs leurs multiples produits dérivés : pains, pâtes, biscuits…

Riches en acides aminés, elles favorisent en effet la production d'acide sulfurique

Bon à savoir : le quinoa est une bonne alternative aux céréales car, contrairement à toutes les autres, elle est légèrement alcalinisante. Notez qu'en réalité, il ne s'agit pas vraiment d'une céréale, car le quinoa fait partie de la même famille de plantes que la betterave ou l'épinard.

Les fromages

Les fromages
©  Julien Lagarde / CC BY SA NC ND 2.0 / Flickr

Tous les fromages sont des aliments acidifiants ; les plus prononcés étant le parmesan, le fromage fondu, le cheddar, le gruyère et le gouda.

Évitez donc de marier trop souvent pain + fromage : cette association est particulièrement néfaste pour l'équilibre acido-basique. Et mangez de préférence le fromage accompagné de salade verte.

À noter : le lait et les yaourts sont eux au contraire très peu acidifiants. Au quotidien, privilégiez-les au fromage.

Lire l'article

Les légumineuses

Les légumineuses
©  cookbookman17 / CC BY 2.0 / Flickr

Les lentilles, les haricots secs, les fèves… sont tous acidifiants. Mais il existe des astuces pour continuer à les consommer sans perturber son équilibre acido-basique :

  • Faites-les tremper 12 h au moins avant de les faire cuire.
  • Consommez-les toujours associés avec une grande quantité de légumes, en particulier de légumes verts, qui sont alcalinisants : salade de lentilles aux pousses d'épinards, haricots blancs parsemés de persil frais, fèves à la menthe fraîche…
Lire l'article

Les sucreries

Les sucreries
©  Ben Rogers / CC BY NC 2.0 / Flickr

Si le sucre blanc est neutre d'un point de vue acido-basique (il n'est ni acidifiant ni alcalinisant), il n'en est pas de même pour les sucreries et les produits sucrés de manière générale. 

Les gâteaux, le chocolat au lait, les bonbons ou la crème glacée font partie des plus acidifiants de cette catégorie.

Bon à savoir : certains produits sucrés sont au contraire légèrement alcalinisants. C'est le cas par exemple du sucre brut ou du miel.

Consulter la fiche pratique

Les fruits oléagineux

Les fruits oléagineux
© Luc CC BY-NC 2.0 / Flickr

Cacahuètes, noix, pistaches… tous ces fruits oléagineux sont particulièrement acidifiants pour l'organisme, en raison de leur richesse en graisses, en protéines ou en phosphore. 

Dans cette catégorie, seules les noisettes se révèlent être alcalinisantes, avec un indice PRAL de - 2,8. Vous pouvez les consommer entières, à croquer, mais aussi sous forme de poudre, dans les gâteaux, les biscuits ou les crêpes.

À noter : les amandes sont légèrement moins acidifiantes que les noix ou les cacahuètes. Pour profiter de leurs bienfaits, sans acidifier votre organisme, faites-les tremper 12 h dans de l'eau et consommez-les sans leur peau.

Pages Jaunes vous en dit plus

Notre alimentation moderne est, vous l'aurez compris, souvent trop riche en aliments acidifiants ; ce qui peut entraîner de réels problèmes de santé, comme la goutte, l'ostéoporose, l'hypertension

Mais il existe heureusement des solutions pour alcaliniser son organisme : PagesJaunes vous dit comment faire et quels sont les aliments et les compléments alimentaires à privilégier.

Ces pros peuvent vous aider