Wakamé

Sommaire

Aliment de base dans les cuisines chinoises, coréennes et japonaises, le wakamé est cultivé en Bretagne depuis la fin du XXème siècle. Particulièrement apprécié dans les plats de sushis, le wakamé peut aujourd’hui être cuisiné frais comme déshydraté ou être pris sous forme d’une cure.

Très riche d’un point de vue nutritionnel, le wakamé est idéal pour diversifier son alimentation tout en profitant de tous les bienfaits qu’il renferme. Zoom sur cet aliment qui mérite toute notre attention.

Wakamé : de nombreuses vertus nutritionnelles

Le wakamé présente une diversité de composants nutritionnels, bénéfiques une fois absorbés par l’organisme. On peut ainsi trouver dans le wakamé :

  • des protéines à raison de 15 grammes pour 100 grammes de wakamé ;
  • des vitamines A, B, C, E et K ;
  • des antioxydants ;
  • de l'iode ;
  • des minéraux essentiels comme le calcium ;
  • des acides gras essentiels tels que les oméga 3.

Bon à savoir : en raison de sa grande teneur en protéines et en calcium, le wakamé est totalement adapté à l’alimentation végétarienne et végétalienne en tant que substitut des apports en protéines d’origine animale.

Bienfaits du wakamé pour le corps

En raison des nombreux apports journaliers recommandés couverts par une petite quantité de wakamé, ce dernier est particulièrement présent dans les compléments alimentaires.

Côté santé, le wakamé est réputé pour :

  • Lutter contre le vieillissement prématuré des cellules de l’organisme grâce à sa forte teneur en antioxydants.
  • Stimuler le système immunitaire, les organes vitaux comme la thyroïde ainsi que la digestion.
  • Accompagner la croissance du fœtus, des enfants et adolescents par ses apports en calcium.
  • Prévenir le développement de certaines maladies cardio-vasculaires comme l’hypertension, de cancers et de diabètes de type 1 et 2.
  • Hydrater les couches profondes de la peau afin que cette dernière demeure souple et lisse.

Enfin, le wakamé possède un apport calorique et lipidique faible ce qui lui permet d’être consommé dans le cadre d’un régime alimentaire varié dans le but de perdre du poids.

Bon à savoir : une consommation trop importante de wakamé peut entraîner une hyperactivité de la thyroïde et est déconseillé aux personnes ayant d’ores et déjà des problèmes de thyroïde (mais aussi une maladie cardiaque ou une insuffisance rénale). En cas de doute, il est recommandé de consulter un médecin.

Wakamé : comment le cuisiner ?

Le wakamé peut être trouvé sous sa forme fraîche ou déshydratée, en feuilles ou en paillettes. Dans ce dernier cas, le wakamé doit être réhydraté afin de gonfler et reprendre sa consistance d’origine.

Le wakamé frais est particulièrement apprécié pour réaliser ou accompagner des salades de crudités traditionnelles et peut être utilisé pour relever :

  • des soupes à la fois classiques ou dites «  miso » ;
  • des plats à base de poissons ;
  • des sauces ;
  • des plats contenant des pommes de terre.

Enfin, le wakamé frais peut être dégusté sous la forme d’un tartare de wakamé, une fois rincé et mariné dans le jus d’un citron pressé. Il est recommandé de prévoir entre 10 à 20 grammes d’algues wakamé par personne.

À noter : le wakamé déshydraté sous forme de feuilles ou de paillettes doit être conservé dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière.

Relativement bien répandue et cultivée en France, l’algue wakamé peut être achetée en grandes surfaces, dans les boutiques biologiques, directement auprès des producteurs ou sur Internet, sous sa forme déshydratée. Quoi qu'il en soit, de façon générale, l'Anses recommande aux consommateurs de privilégier les circuits d'approvisionnement contrôlés par les pouvoirs publics pour tous les aliments et les compléments alimentaires à base d'algues.

Le prix du wakamé dépend de la quantité ainsi que de la forme achetée. Le budget moyen varie de :

  • 5 à 15 € pour 50 à 100 grammes de wakamé.
  • 15 à 20 € pour 150 gélules de wakamé par jour, à raison de 5 gélules quotidiennes à prendre au cours des repas en cure pendant un mois.

Bon à savoir : des pâtes à base de blé, blanc d’œufs et de wakamé sont également commercialisées et peuvent être préparées de la même manière que des pâtes traditionnelles.

Ces pros peuvent vous aider