Fruit du hêtre

Sommaire

Le fruit du hêtre, aussi appelé la faîne, entre dans l'alimentation de nombreuses espèces animales sauvages. Moins connu pour faire partie de l'alimentation humaine, il reste pourtant très apprécié en apéritif après avoir été grillé.

La présence de tanins et de triméthylamine rend les faînes toxiques lorsqu'elles sont consommées en grande quantité. À consommer avec modération donc !

Faîne : fruit du hêtre

Le fruit du hêtre, Fagus sylvatica, ou hêtre commun, s'appelle la faîne. C'est un fruit de type akène dont la peau est brune, dure et vernissée :

  • L'allure de la faîne fait penser à une petite châtaigne ;
  • Elles sont contenues par groupe de 2 à 4 dans une cupule, qui ressemble également à la bogue de la châtaigne, mais en bien plus petit ;
  • La cupule est hérissée, mais présente des épines molles non piquantes. Elle s'ouvre par 3 à 4 fentes pour libérer les faînes.

Bon à savoir : Le hêtre et le charme ont des feuilles très semblables. Il existe un moyen mnémotechnique pour les différencier lorsqu'il n'y a pas de baie : « Le charme d'Adam (à dents), c'est d'être (hêtre) à poils ». Cette phrase rappelle que le charme possède des feuilles à bords dentés alors que ses feuilles sont hérissées.

Les baies du hêtre constituent une source de nourriture pour bon nombre d'animaux sauvages tels que les écureuils, sangliers, blaireaux ou encore oiseaux. Autrefois, les porcs d’élevage étaient conduits dans la forêt afin qu'ils se nourrissent de ces produits, comme avec les glands du chêne.

Quelles sont les caractéristiques du hêtre ?

Pour identifier rapidement ces fruits et les déguster directement ou les utiliser en cuisine, vous devez être en mesure de reconnaître le plant qui les porte. Si vous avez l’habitude de faire des randonnées dans les forêts, il y a de fortes chances que l’ayez déjà rencontré.

Le hêtre ou Fagus Helvetica est une espèce végétale imposante. Il fait partie des espèces qui se retrouvent le plus dans les forêts tempérées européennes. S’il pousse majoritairement dans les milieux tempérés, c’est parce que cet arbre n’aime pas le climat sec et chaud. Il préfère l’ombre ou la mi-ombre.

Il se reconnaît à un port conique qui peut atteindre 20 m de haut lorsqu’il arrive à maturité. L’une de ces principales caractéristiques est son écorce lisse et argentée. Il porte aussi un feuillage assez dense, composé de feuilles brillantes, ondulées et ovales. Celles-ci présentent des poils ainsi qu’une teinte vert tendre au printemps, qui vire au cuivré en automne.

D’avril à mai, il porte des bourgeons qui deviennent ensuite des fleurs. Le phénomène de la fructification se déroule uniquement sur les sujets matures, âgés de 30 ans au moins. C'est au printemps que les cupules recourbées et hérissées apparaissent dans le feuillage. C'est ensuite pendant l’automne qu'elles s’ouvrent en 4 et dévoilent 2 à 4 baies de 2 cm de forme triangulaire, brillantes et brunes.

Les faînes contiennent des graines ingérables qui ressemblent à des amandes blanches de petite taille.

Quelle est la meilleure période pour la récolte des faînes ?

Vous vivez près d’une forêt où vous avez reconnu des hêtres et vous souhaitez consommer les produits de sa fructification ? La fainée (cueillette des semences comestibles) se fait en automne. Vous ne pouvez pas récolter ces produits en dehors de la période qui s’étend de septembre à novembre, car avant, les cupules ne s’ouvrent pas.

En automne, elles jonchent le sol, au pied de l’arbre. Il est fortement recommandé de les ramasser rapidement lorsqu’elles sont tombées. Ainsi, vous ne partagerez pas les fruits de votre collecte avec les espèces animales !

Il est préférable de faire ce ramassage lorsque le temps est sec. En effet, la saison sèche favorise une bonne cueillette.

Fruit du hêtre et alimentation

Le fruit de cette espèce végétale est particulièrement riche en lipides. Il peut en contenir jusqu'à 40 %. Il renferme également beaucoup de glucides et protides, ainsi que des tanins, qui ont des propriétés astringentes, et de la triméthylamine.

La graine comestible est donc une excellente source de nutriments. Elle est riche en fibres et en vitamines dont la vitamine E et B6. La consommation de cette graine mangeable permet aussi d’ingérer des minéraux tels que le fer, le potassium et le calcium.

Toutefois, il est important de ne pas en abuser. Effectivement, les tanins et la triméthylamine contenus dans la peau sont des substances toxiques à haute dose. Il est cependant possible de réduire cette nocivité en faisant tremper les faînes dans de l'eau puis en les faisant cuire :

  • les tanins sont hydrosolubles et sont donc éliminés par trempages successifs des fruits dans l'eau ;
  • la toxicité de ces produits peut provoquer des troubles intestinaux, des crampes, des diarrhées ou des nausées ;
  • il est donc important de consommer les faînes en petite quantité ou de bien les préparer avant leur consommation.

La teneur importante en lipides de ces produits permet d'obtenir une huile par pression à froid. Elle est réputée excellente et se bonifie avec le temps. On la consomme principalement avec des crudités ou du poisson, à la manière de l'huile d'olive. Elle a la propriété de ne pas rancir.

Le produit du hêtre se consommait bouilli à la manière des châtaignes, ou sous forme de farine. Actuellement, il est surtout apprécié grillé, en amuse-bouche à l'apéritif ou comme accompagnement dans les salades.

À noter : Ces produits naturels sont réputés pour avoir des propriétés vermifuges.

Quel est le meilleur mode de conservation des faînes ?

Même s’il est préférable de faire la récolte des produits du hêtre lorsqu’elles sont tombées par temps sec, pensez à les laisser sécher dans un endroit sec, où l’air circule bien. Assurez-vous de les garder dans un endroit fermé où des rongeurs ou des insectes ne peuvent pas facilement accéder.

Toutefois, vous ne pouvez pas les conserver pendant longtemps. Il est préférable de les consommer rapidement, suite à la cueillette. Pour manger ces pousses similaires à des noisettes, vous devez d’abord retirer la coque extérieure. En dehors de la coque, une fine couche brune les recouvre. Vous pouvez la retirer si vous le souhaitez, mais elle permet de bien torréfier le pépin consommable.

Consommez des faînes dans une recette salée 

Ces produits peuvent être intégrés dans des recettes sucrées ou salées. Dans les plats tels que le risotto, les légumes rôtis ou encore les pâtes, ils apportent du croquant et un merveilleux parfum de noisettes. Pour la préparation de gâteau ou d’autres pâtisseries, il est possible d’utiliser le produit obtenu suite à la transformation des graines.

Vous pouvez par exemple réaliser la recette de pâtes grecques au parmesan et aux fruits du Fagus. Pour cela, vous aurez besoin de pâtes, des produits issus de la fructification du Syltivica, d’une gousse d’ail, d’un peu de persil, de crème fraîche, de farine, de beurre et de copeaux de parmesan.

Faites cuire les pâtes et torréfiez les graines que vous pouvez acheter dans un magasin bio. Mixez-les avec le persil, l’ail et la crème fraîche. Portez le mélange à ébullition et assaisonnez à votre convenance.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider