Bienfaits de la réglisse

Sommaire

La réglisse est utilisée comme aliment et comme médicament. C’est un ingrédient prisé de la médecine chinoise mais aussi de la médecine occidentale.

Quelles sont ses qualités ? Comment et pour quels maux l’utilise-t-on ? Faisons le point ensemble.

Qu'est-ce que la réglisse ?

La réglisse (Glycyrrhiza glabra) est une plante de la famille des fabacées :

  • Elle peut atteindre un mètre de haut et ses racines s’étendent aussi sur un mètre de long.
  • Elle est originaire d’Europe méridionale et d’Orient.
  • Elle pousse naturellement en Asie du Sud-Est, dans le sud des États-Unis, ainsi qu’autour du bassin méditerranéen.
  • Pour sa croissance, elle nécessite un sol humide et riche, ainsi qu’un climat chaud.
  • On utilise surtout les racines, qui contiennent des flavanoïdes, des saponines et des tanins, mais aussi les rhizomes et les stolons (tiges souterraines).

À noter : l’anis étoilé (que l’on appelle aussi badiane) a un goût semblable à la réglisse.

Réglisse : comment l’utilise-t-on ?

La réglisse est recommandée pour ses vertus anti-inflammatoires, expectorantes, adoucissantes ainsi que laxatives. Pour ces raisons, sa consommation est indiquée pour les utilisations suivantes :

La réglisse s’utilise en tisane, en décoction, en teinture, en poudre ou encore en bâton.

À noter : on peut utiliser la réglisse pour ses propriétés antiallergiques en réalisant une tisane à partir de 50 g de racines coupées pour un litre d'eau : faire bouillir un quart d'heure puis laissez macérer 12 heures. Utilisez ensuite cette préparation refroidie en lavage de chaque narine une fois par jour pendant un mois.

Effets indésirables de la réglisse

La réglisse contient de l’acide glycyrrhizique, à l’origine de plusieurs effets indésirables :

  • une augmentation de la tension artérielle ;
  • une baisse du taux de potassium ;
  • une rétention d’eau ;
  • des maux de tête ;
  • un état de somnolence ;
  • une insuffisance cardiaque ;
  • ou encore une réduction des taux de testostérone, associée à une aggravation de l’infertilité et de l’impuissance.

Son usage est par ailleurs déconseillé en cas de cancer hormonodépendant et elle présente des interactions potentielles avec des médicaments tels que les antihypertenseurs, les diurétiques, les laxatifs stimulants, les corticostéroïdes, les contraceptifs oraux et la digitaline.

Afin d’empêcher la survenue d’effets indésirables, il existe des extraits dits « déglycyrrhiziné », destinés à l’usage médicinal.

À noter : la Food and Drug Administration conseille d’éviter la consommation de réglisse en trop grandes quantités, et c’est valable pour les enfants comme pour les adultes. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) est arrivée à la même conclusion (elle conseille de ne pas dépasser 10 mg/jour de glycyrrhizine) après une étude qui a rapporté 64 cas d’intoxication suite à la consommation de boissons ou d’aliments à base de réglisse (dans 42 % des cas, les symptômes étaient graves, avec une hypertension artérielle et des troubles cardiaques dus à une augmentation de la kaliémie).

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider