Baie du miracle

Sommaire

Originaire du Ghana, la baie du miracle ou Synsepalum dulcificum prend la forme d’un petit fruit de couleur rouge qui parvient à maturité entre les mois d’octobre et avril. Les baies du miracle peuvent être consommées crues ou intégrées dans des recettes avec des fruits et légumes, cuits comme crus.

Longtemps inconnue du grand public, la baie du miracle possède des propriétés gustatives remarquables et est, depuis peu, très recherchée. PagesConseils vous emmène à la découverte de cette baie étonnante et miraculeuse.

À la découverte du Synsepalum dulcificum ou le fruit « magique »

Le synsepalum dulcificum est un arbuste indigène originaire du continent africain, qui produit des fruits rouges ayant la forme d’une olive. Toutes les parties de cette plante sont utilisées par les populations africaines en raison de leurs propriétés médicinales, mais aussi à cause de la saveur sucrée remarquable qui explose en bouche après la consommation d’un fruit rouge.

Ce fruit a la particularité de changer la saveur. Il est exploité par les populations d’Afrique de l’Ouest lorsqu’elles doivent consommer un aliment acide ou boire un liquide amer. À titre d’exemple, le Synsepalum dulcificum donne un goût sucré à la bière locale, au vin de palme ou au pain de maïs.

Baie du miracle et son pouvoir sur l’acidité

Dotée d’une pulpe de couleur blanche, la baie du miracle renferme une substance appelée « miraculine ». Une fois avalée, la pulpe de la baie du miracle recouvre toutes les papilles de la langue, entraînant une modification temporaire des récepteurs gustatifs de la langue et donnant la sensation que toute saveur amère devient sucrée.

En ce sens, la baie du miracle est particulièrement intéressante pour :

  • découvrir de nouveaux arômes, notamment dans le cadre de recettes gastronomiques ;
  • permettre une plus grande consommation d’aliments amers, notamment les fruits ;
  • aider à soigner certaines maladies.

À noter : La baie du miracle fut officiellement découverte dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, mais ce n'est que depuis les années 1960 qu’un regain d'intérêt se note pour ses pouvoirs.

Baie du miracle : pour lutter contre obésité et diabète

Face à cette faculté gustative, la baie du miracle est actuellement vue comme une potentielle solution pour lutter contre :

  • la sous-nutrition : en donnant à des aliments amers ou désagréables un goût sucré, la baie du miracle permettrait d’élargir le nombre de végétaux amers consommables, notamment dans les pays en fort développement ou en sur-population ;
  • l’obésité : grâce à sa saveur acidulée, la baie du miracle pourrait être une solution pour consommer moins de sucre raffiné, présent dans de nombreux plats préparés, boissons sucrées ou aliments transformés du quotidien ;
  • les diabètes de type 1 et 2 : en rendant des fruits acides sucrés, la baie du miracle permettrait d’orienter les personnes souffrant de diabètes vers des aliments acides, moins caloriques, sans qu’ils soient désagréables en bouche.

La baie du miracle permettrait également de réduire la consommation de sucre raffiné par personne et par an, qui culmine aujourd'hui à plus de 20 kilos en moyenne mondiale par personne sur une année.

Bon à savoir : La baie du miracle ne doit pas être considérée comme un substitut aux médicaments. Avant d'en consommer, il est recommandé de demander conseil à un professionnel de santé.

Synsepalum dilcificum : quels sont les autres effets sur l’organisme ?

La miraculine présente dans ce trésor naturel constitue un véritable allié pour améliorer la condition de certains malades. Les personnes souffrant du cancer et soignées par chimiothérapie par exemple, sont souvent atteintes de dysgueusie, l’altération du goût.

Selon une étude, la consommation de miraculine permettrait d’améliorer la perception de la saveur chez les patients souffrant du cancer.

De plus, les fruits contenant de la miraculine pourraient être efficaces pour lutter contre la hausse d’acide urique dans le corps. Ce dernier favorise la formation de cristaux dans les articulations ou au niveau de l’appareil urinaire, responsables de crises de goutte et de coliques néphrétiques.

Des chercheurs ont découvert que la miraculine réussit à bloquer l’action de l’enzyme qui permet la production de l’acide urique : la xanthine oxydase.

Baie du miracle : où en trouver et à quel prix ?

En raison de sa grande fragilité et de sa faible résistance à la chaleur, la baie du miracle n’est actuellement pas cultivée en Europe. Elle peut être trouvée directement en Afrique ou au Japon. Vous pouvez donc l’acheter sous forme de plants et graines et recevoir votre commande à domicile.

Certaines plateformes spécialisées proposent également les fruits, les graines ou les plantes de synsepalum dulcificum. Vous pouvez donc faire votre achat sur une boutique en ligne et bénéficier d’une livraison offerte.

Le budget moyen pour des baies du miracle varie entre :

  • 10 à 15 € pour des graines de baies du miracle à planter soi-même.
  • 15 à 20 € pour un plant de baies du miracle.

Bon à savoir : Afin qu’une plante de baies du miracle pousse harmonieusement, il est recommandé de la conserver dans une véranda ou une serre et de maintenir la terre à un niveau constant d’humidité.

Comment consommer ce fruit magique ?

Pour profiter des propriétés gustatives de ce trésor naturel, il est conseillé de le consommer à jeun. Ainsi, vous profiterez considérablement du changement de saveur. Après l’ingestion, attendez quelques minutes avant de consommer les aliments amers ou acides. Pendant le temps d’attente, la pulpe du fruit se dissout complètement dans votre bouche.

Il existe une longue liste d’aliments que vous pouvez consommer avec ce fruit : les agrumes tels que le citron, le pamplemousse, la tomate, etc. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi consommer les baies miracle avec des eaux détox, des smoothies, de l’eau plate, des jus, etc. Ces fruits peuvent même agrémenter vos recettes et vous permettre de consommer des desserts sains.

Miraculine : une alternative au sucre ?

Malgré leurs effets remarquables sur le plan sanitaire et le fait qu’ils n’ont pas encore d’équivalents connus, ces fruits ne peuvent pas totalement remplacer le sucre. Tout d’abord, il convient de noter que le fruit en lui-même n’a pas une saveur sucrée. C’est le fait de le mâcher qui libère la miraculine et provoque le changement de saveur des plats. Par conséquent, il n’est pas possible de l’utiliser comme du sucre ou un édulcorant à ajouter à vos recettes ou à vos boissons.

De plus, pour se développer, cette plante requiert des conditions spécifiques qui ne peuvent pas être obtenues en France. Si ces fruits vous permettent de faire des expériences gustatives inédites, ils peuvent difficilement être intégrés à un régime alimentaire quotidien.

En somme, le Synsepalum dulcificum est une plante qui vous permet de consommer moins de sucre. Il vous convient si vous souffrez d’une maladie telle que le diabète ou l’obésité. Néanmoins, la consommation quotidienne de ses fruits requiert un budget conséquent, car ils ne sont pas disponibles en quantité sur le continent européen.

Ces pros peuvent vous aider