Stimuler l'appétit

Sommaire

Les « petits appétits » sont très fréquents chez les enfants, les personnes âgées, ceux qui sont anxieux ou touchés par la maladie. Lorsque le manque d’appétit dure dans le temps, des conséquences peuvent apparaître sur le plan nutritionnel et engendrer des carences en vitamines et en minéraux, voire une dénutrition dans les cas extrêmes, due à la faible consommation de protéines. Pour y remédier, vous trouverez dans cette fiche pratique des astuces pour stimuler l'appétit.

1. Consommez des aliments orexigènes pour stimuler l'appétit

On appelle « aliments orexigènes » ceux qui ont le pouvoir d'ouvrir l'appétit :

  • Ce sont, en priorité, les aliments que vous aimez le plus habituellement. Pour ouvrir l'appétit, il faut avoir devant vous des aliments qui génèrent du plaisir gustatif. Ce sont des aliments dits « palatables », c’est-à-dire qu’ils savent provoquer un sentiment agréable.
  • Les aliments riches en glucides (sucres) entraînent un sentiment de faim grâce à un processus physiologique : ils provoquent un pic de glycémie (le taux de sucre sanguin). Dans la redescente du taux de sucre, le cerveau réclame alors des glucides pour le faire remonter et ouvre l'appétit à cette fin. Le fait de consommer des fruits, des céréales et des féculents, tous riches en glucides, vous aidera à avoir faim.

À noter : les aliments contenant du glutamate (additif E620), un additif très présent dans les plats asiatiques, ont tendance à stimuler fortement l'appétit.

Mise en garde : les aliments industriels gras et sucrés, comme les chips, les gâteaux ou les bonbons, ouvrent l'appétit. L'industrie agro-alimentaire y veille afin de vous pousser à la consommation. Cependant, ces aliments sont déconseillés car ils sont très mauvais pour la santé générale de l'organisme.

2. Adaptez vos repas pour stimuler votre appétit

Veillez à manger à heures régulières car cela permet à l'organisme de stabiliser les signaux de faim qu'il vous envoie. Cela vous aidera à créer un besoin de manger.

Il existe, par ailleurs, quelques bons gestes qui vous aideront à ouvrir votre appétit ou à combler vos carences.

Faites de nombreux petits repas

Lorsque vous n'avez pas faim, rien n’est pire qu'une assiette bien remplie sous votre nez. Préférez faire 3 petits repas principaux et 2 à 3 collations en plus dans la journée. Les petites quantités ne vous rebuteront pas et, peu à peu, ces petits repas vous redonneront le goût et surtout l'envie de manger.

Exemples de collations énergétiques : consommez des amandes, des noix, des noisettes ou du chocolat noir. Cela vous apportera des protéines, des bonnes graisses, des vitamines, des minéraux ainsi que des fibres.

Bon à savoir : le tabac bloque l'appétit.

Ne buvez pas au cours des repas

Préférez boire en dehors des repas. L'eau prend de la place dans l'estomac et participe pleinement au sentiment de satiété. Lorsque l'appétit fait défaut, mieux vaut privilégier les aliments solides et non les liquides.

Astuce : dans le même ordre d'idée, ne consommez pas de soupe mais plutôt des purées ou des poêlées de légumes.

Mixez vos aliments si mâcher vous fatigue

En cas de maladie ou d'asthénie (fatigue généralisée), mâcher peut-être contraignant et ne contribue pas à ouvrir l'appétit. Le temps que vous alliez mieux, mixez vos aliments et mangez vos repas sous forme de purée. Vous réintroduirez progressivement les morceaux par la suite, au fur et à mesure que vous retrouverez vos capacités.

Conseil : mettez de la couleur dans vos repas. À ce titre, évitez d'avoir sous le nez des purées de couleur marron, qui n'ont pas un aspect appétissant. Pour cela, privilégiez les légumes bien colorés.

3. Stimulez votre appétit avec des remèdes naturels

Une perte d’appétit ou un petit appétit peuvent avoir des raisons physiologiques et être stimulés naturellement.

Aidez-vous de la phytothérapie pour ouvrir l'appétit

Certaines plantes ont des propriétés orexigènes :

  • le houblon ;
  • le fenugrec ;
  • la gentiane jaune.

En infusion en dehors des repas ou en gélules, elles pourront représenter une aide précieuse pour stimuler votre appétit.

Conseil : si votre appétit peine à revenir, demandez à votre médecin de vous prescrire un bilan nutritionnel. Cela vous permettra de savoir si vous devez être supplémentée en protéines, vitamines et minéraux.

Refaites votre flore intestinale

Un déséquilibre de la flore intestinale peut-être à l'origine d'une perte d'appétit. Réparez-la avec des probiotiques. Ce sont des bactéries intestinales amies encapsulées qui vont soigner votre flore intestinale.

  • Achetez vos probiotiques en pharmacie.
  • Privilégiez ceux nécessitant une prise unique journalière.
  • Faites une cure de 3 mois au minimum

Conseil : les probiotiques sont à prendre à distance des repas et de la prise de boissons chaudes.

Ces pros peuvent vous aider