Alimentation vivante : principe et bienfaits

Sommaire

L'alimentation vivante repose sur la consommation exclusive de produits sains afin de maintenir l'organisme en parfait état de fonctionnement.

Ainsi nourri, le corps est capable de lutter contre les maladies et d'assurer la fertilité. Nous faisons le point.

Alimentation vivante pour un regain de vitalité

Le principe de l'alimentation vivante est simple, et pourrait se résumer en quelques mots à savoir :

  • manger peu mais sainement afin de rester en bonne santé ;
  • il est donc indispensable de rester à l'écart des aliments dévitalisés au profit d'aliments :
    • énergisants,
    • nourrissants,
    • non toxiques,
    • que l'organisme est capable de digérer facilement.

Ainsi, ce mode alimentaire privilégie :

  • les aliments facilement assimilables par l'organisme ;
  • les produits frais ;
  • l'absence de cuisson ;
  • la préservation des nutriments tels que les vitamines, les oligoéléments, les minéraux, les enzymes, etc. ;
  • le respect de l'équilibre acido-basique ;
  • la moindre consommation de :
    • sucres,
    • sels,
    • graisses ;
  • la bonne association des différentes catégories d'aliments telles que :
    • les algues,
    • les légumineuses,
    • les légumes,
    • les fruits,
    • les céréales,
    • les condiments.

Bon à savoir : pour appliquer quotidiennement le principe de l'alimentation vivante il est indispensable de bien connaître les besoins de l'organisme. Les mauvaises habitudes alimentaires seront ensuite bien plus faciles à perdre.

Alimentation vivante : les bienfaits

Pour appliquer au quotidien le principe de l'alimentation vivante et bénéficier de ses bienfaits, il est conseillé de :

  • consommer des aliments qui facilitent le transit intestinal sans irriter le système digestif ;
  • varier aromates, épices, fleurs comestibles afin de servir des mets agréables à déguster et de limiter l'emploi de sel et de matières grasses ;
  • n'utiliser que des huiles de première pression à froid (olive, noisette, pépin de raisin, noix, etc.) ;
  • manger régulièrement des graines germées après les avoir trempées : elles seront plus digestes ;
  • donner sa préférence aux produits bio, qu'il s'agisse de poisson, végétaux et graines, ainsi que la viande, car ils n'ont pas été traités, sont dépourvus de substances toxiques et de traces de métaux lourds ;
  • revenir aux légumes anciens très riches en nutriments et ne consommer que des produits de saison ;
  • introduire à chaque menu des aliments bioactifs, tels que fruits et légumes frais, crus ou cuits à basse température : une cuisson à une température supérieure à 90/95 °C détruit une bonne partie des nutriments indispensables à la vie ;
  • favoriser les aliments riches en chlorophylle comme les algues ;
  • boire uniquement de l'eau d'excellente qualité, peu minéralisée, qu'il s'agisse d'une eau minérale ou d'une eau de source.

Bon à savoir : dans ses recommandations 2019, Santé publique France encourage à se tourner vers des fruits et légumes de saison, des aliments de producteurs locaux et, si possible, des aliments bio.

Évitez le plus possible les aliments biostatiques, accusés de participer au vieillissement cellulaire :

  • aliments trop cuits,
  • aliments crus non frais,
  • produits raffinés,
  • aliments transformés,
  • produits frelatés,
  • produits industriels,
  • alcool,
  • aliments traités,
  • repas congelés,
  • lait et autres produits laitiers pasteurisés, etc.

Bon à savoir : pour protéger son organisme, il est bien entendu préférable de bannir les aliments industriels et ceux contenant colorants, édulcorants de synthèse et autres produits chimiques pouvant s'avérer toxiques.

Alimentation vivante : une nourriture optimale

C'est en Amérique du Nord qu'est né le principe de l'alimentation vivante qui gagne l'Europe depuis quelques années :

  • Parmi ses grands adeptes européens, certains sont issus du monde culinaire (à l'instar de Pol Grégoire).
  • Leur expérience nous permet de savoir aujourd'hui que l'alimentation vivante n'est autre qu'un savant mélange d'ingrédients sains.

Il faut savoir que l'équilibre peut être maintenu en observant les points suivants :

  • 25 % d'aliments biogéniques de type graines germées qui engendrent la vie.
  • 50 % d'aliments bioactifs, par exemple les fruits et légumes crus qui activent la vie.
  • 25 % d'aliments biostatiques, tels que les pâtes alimentaires qui maintiennent la vie.

Bon à savoir : les aliments biochimiques tels que le sucre raffiné, par exemple, sont considérés comme destructeurs de vie. Il convient donc de les exclure de l'alimentation vivante.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider