Cachexie

Sommaire

Du nom grec « kakos » : mauvais et « exis » : constitution, tempérament, la cachexie se définit comme une dégradation profonde de l'état général d'une personne, accompagnée d'une perte de poids importante et d'une sarcopénie (diminution de la masse musculaire), conséquences d’une insuffisance d'apport alimentaire ou d’une affection pathologique.

Elle est souvent consécutive à une affection pathologique grave tel un cancer, à un stade avancé. Un point s'impose sur cette pathologie qui affecte le corps des patients.

Symptômes de la cachexie

La cachexie se manifeste par les signes suivants :

  • une perte de poids importante non volontaire ;
  • une diminution de la masse musculaire ;
  • une grande fatigue et une faiblesse généralisée (asthénie) ;
  • une perte de l'appétit (la perte musculaire impacte sans doute les fonctions des muscles impliqués dans la déglutition, et la dysphagie qui en découle mène à une dénutrition) ;
  • une anémie.

Quelles sont les causes de la cachexie ?

La cachexie est en rapport avec une dénutrition sévère de l'organisme. Elle peut faire suite à :

Bon à savoir : Des études scientifiques ont montré que la cachexie était le résultat d'une réaction pseudo-inflammatoire très complexe de l'organisme, entraînant une augmentation du métabolisme et une modification de la façon dont le corps utilise les nutriments.

Cachexie : quel traitement ?

Le traitement de la cachexie passe avant tout par le traitement de sa cause et par une réalimentation des patients.

Pour traiter la cachexie, il ne suffit pas de manger plus pour reprendre du poids : l'état du patient peut continuer à se détériorer alors qu'il est nourri par une sonde gastrique ou par des suppléments nutritionnels oraux.

Bon à savoir : Dans les cas de cachexies sévères liées à un cancer du pancréas ou de l’estomac, les patients peuvent perdre entre 10 et 20 % de leur masse corporelle.

Voici quelques conseils alimentaires pour une personne atteinte de cachexie pouvant s'alimenter « per os » (par la bouche) :

  • répartir sa ration journalière en plusieurs petits repas. Ne jamais en sauter un.
  • prendre son temps pour manger et choisir des aliments qui font envie.
  • privilégier les aliments énergétiques à introduire dans les préparations : crème fraîche dans des pâtes, huiles végétales variées pour cuire et assaisonner viande et poisson, beurre sur du pain et dans des légumes (en petite quantité car vite rassasiants), miel et sucre dans une tisane.
  • des petites collations pourront comprendre des fruits secs et oléagineux, des fromages, des petits gâteaux.

Si la cachexie est associée à un cancer, le traitement visera à contrôler ou guérir le cancer. Ce traitement amènera, à terme, à la disparition de la cachexie.

Bon à savoir : Dans le cas d'une cachexie cancéreuse, l'acide eicosapentaénoïque ou EPA (acide gras polyinsaturé que l'on trouve dans les poissons gras), est utilisé pour limiter la perte de poids et augmenter la durée de survie des patients.

Ces pros peuvent vous aider